C’est quoi un plugin wordpress<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">9</span> min read</span>
wordpress plugin logo

C’est quoi un plugin wordpress9 min read

WordPress c’est un incontournable du développement web. Que l’on aime ou non PHP, on ne peux pas passer à côté du géant du web ainsi que de son potentiel.

WordPress (que l’on abrégeras WP ) est un CMS ou Content Management System , c’est à dire un logiciel permettant de créer et de gérer un site web sans avoir à le coder.

Les statistiques sont variés mais on dis que 20% à 25% des site web utilisent wordpress, il y a donc une grande communauté et donc un grand potentiel de clients ou d’intéressés pour vos créations

WP n’est pas un logiciel extrêmement complet en lui-même, on peux gérer un blog et ça s’arrête la. Il tire toute sa force des plugins…

Ce sont des petits logiciels qui peuvent se greffer à wordpress pour modifier et étendre ses fonctionnalités. Par exemple, les sites qui utilisent WP et qui possèdent une boutique en ligne utilisent un plugin, probablement WOO commerce d’ailleurs.

Donc si vous maîtrisez le PHP, il peux être intéressant de s’intéresser à l’écosystème wordpress

Pourquoi apprendre à créer des plugins wordpress

Avant de voir comment fonctionnent les plugins, il est intéressant de voir pourquoi il est utile d’apprendre à développer des plugins wordpress.

Parce que c’est du PHP

La première raison de se mettre à wordpress c’est que vous connaissez probablement déjà le langage qu’utilise le logiciel, c’est bien évidemment le PHP.

Pourquoi ça nous intéresse ? Et bien car PHP est le langage web le plus utilisé au monde, environ 80% des site web utilisent PHP en backend. Bien sur ce langage as été abandonné par les grandes entreprises à l’exception de facebook depuis longtemps. Il reste néanmoins très populaire sur les petits et moyens site web

Il est donc fort probable que si vous êtes un développeur vous maîtrisiez PHP. Et si ce n’est pas le cas, pas d’inquiétude, il est possible d’apprendre le PHP à partie d’un autre langage comme javascript en quelques heures. Ce n’est clairement pas difficile et vous n’avez pas besoin d’être un expert de la POO pour faire du développement WP

On trouve des milliers de cours gratuits sur PHP qui vont vous permettre d’avoir les bases pour le développement wordpress.

Comme vous l’aurez compris, wordpress utilise un langage facile , abordable et grandement utilisé, ce qui fait que la plupart des développeurs peuvent assez facilement acquérir les bases pour développer des plugins WP

Parce que c’est populaire

Je sais que cet argument n’est pas valable à 100%, quelque chose de populaire n’est pas forcément quelque chose de bon. Néanmoins le fait que wordpress soit populaire est un avantage, puisqu’il y a beaucoup d’utilisateurs, il y a une grande base de clients potentiels.

Si vous créez un plugin qui est utile , facile d’utilisation, bien documenté et surtout qui as un prix abordable, il n’y a aucune raison qu’il ne se vende pas.

Gardez néanmoins à l’esprit que wordpress est une plateforme Open Source , c’est pourquoi je vous recommande de créer quelques plugins gratuits avant d’en vendre afin de vous faire un nom, de vous familiariser et surtout pour aider la communauté d’utilisateurs.

Il y a des millions de sites webs qui utilisent wordpress et il est fort probable que plusieurs personnes aient besoin des fonctionnalités présentent dans votre plugin.

Parce que c’est simple !

Toute à l’heure j’ai parlé du fait que PHP était plutôt facile, et bien wordpress lui-même aussi ! J’ai commencé le développement wordpress par la lecture d’un livre et 4 jours plus tard j’avais déjà crée mon premier plugin. Je ne dis pas que ça seras aussi rapide pour vous , j’ai beaucoup travaillé et j’ai l’habitude avec les langages comme PHP . Je pense néanmoins qu’il est possible pour n’importe qui d’apprendre wordpress en quelques semaines.

Comment ça fonctionne un plugin ?

Tout les plugins, même les plus complexes reposent sur une base simple, ils exécutent du code à certains points clé du fonctionnement de wordpress. On appelle cela des Hook (crochet en français)

A chaque fois que vous désirez effectuer une action qui va venir modifier la page, par exemple ajouter du texte à la fin d’un article , vous allez appellez un hook.

Dans cet appel vous allez donner une fonction (qu’on appelle aussi callback ) , cette fonction seras exécutée lors de l’événement et permettras de modifier le code, dans notre cas , ajouter du texte à l’article.

Voici un exemple de plugin ajoutant du texte à la fin de chaque article

Avant de vous montrer le code, vous devez savoir ou se met un plugin et comment le déclarer, sachez que les plugins sont stockés dans wp-content/plugins , dans ce répertoire vous devez créer un dossier avec le nom de votre plugin ainsi qu’un fichier PHP portant le même nom que votre dossier. C’est très important !

Ensuite dans votre fichier PHP vous devez créer un commentaire pour que wordpress reconnaisse ce fichier comme le point d’entrée de votre plugin, voici le type de commentaire à taper

<?php

/*
Plugin Name: Blog
Plugin URI: LIEN DU PLUGIN 
Description:DESCRIPTION DU PLUGIN
Version: 1.0
Author: Gailen
Author URI: lIEN DE VOTRE SITE 
License: LISCENCE DU LOGICIEL 
*/

Ici j’ai mis mes propres informations mais je vous invite à remplacer pas les vôtres. En toute logique vous devriez pouvoir activer votre plugin dans votre environnement wordpress maintenant.

Une fois fait vous pouvez commencer l’écriture de votre plugin.

Comme je vous l’ai dit, on doit indiquer à wordpress le hook que l’on va utiliser ainsi que la fonction (callback) qui seras exécutée. Dans notre cas nous allons utiliser le hook ‘the_content’ sur la fonction add_filter

add_filter('the_content', 'TestDeFonctionAddFilter');

function TestDeFonctionAddFilter($content)
{
    $content.= 'texte ajouté à la fin de l article';
    return $content;
}

D’abord on appelle notre hook, qui s’appelle “the_content” , et on lui donne le nom de notre fonction dans une chaîne de caractères.

Notre fonction reçois un paramètre qui est le contenu de l’article et on dois retourner une chaine de caractère , dans notre cas on ajoute au contenu une nouvelle phrase et on retourne notre objet modifié ce qui donne :

On peux voir que le texte as été automatiquement ajouté à la fin de l’article lors du chargement de la page.

En fait wordpress va simplement vérifier si des fonctions sont attachés au hook “the_content”, puisque c’est le cas il va les lancer et cela va modifier le contenu de l’article.

C’est simple non ? En quelques lignes de code vous avez crées votre premier plugin !

Aller plus loin avec les plugins

Bien sur , il est possible de faire bien plus de choses que simplement afficher une phrase à la fin de chaque article, mais c’est un bon début.

Une des choses importantes à savoir est que les hook qui permettent de modifier les pages d’administration et ceux qui permettent de modifier l’espace que verras l’utilisateur aussi appellé front end sont totalement différents.

On va voir un deuxième exemple , créons une page dans l’espace d’administration en utilisant le hook “admin_menu” et la fonction add_action

Toute à l’heure on as utilisés la fonction add_filter, la différence est subtile mais pour faire simple, add_filter permets de modifier du contenu et add_action permets d’ajouter du contenu.

add_action('admin_menu', 'AjoutDePage');

function AjoutDePage()
{
    add_menu_page('Notre nouvelle page' , 'notre nouvelle page', 'manage_options', 'notre-nouvelle-page', 'RenderPageMenu');
}

function RenderPageMenu()
{
    ?>
    <p>hello world depuis une nouvelle page ! </p>
    <?php
}

Décomposons ce code , d’abord on crée une fonction sur le hook ‘admin_menu’, je le rappelle ce hook permets d’exécuter du code lors du chargement de la page d’administration.

Ensuite dans la fonction “AjoutDePage” on appelle une fonction appelée add_menu_page qui as pour rôle d’ajouter une nouvelle page dans le menu.

Cette fonction prends 7 arguments, les deux derniers sont optionnels. Le premier c’est le nom de la page, le second le titre de la page, le troisième c’est les droits d’administration. Ici on mets “manage_options” ce qui signifie que wordpress gère. Le quatrième c’est l’identifiant unique de notre page, et le cinquième c’est une fonction (callback) qui seras exécutée au chargement de la page.

Dans cette fonction on peux mettre de l’html qui seras donc affiché à l’utilisateur lorsqu’il clique sur la page. Voyons le résultat :

On voit que notre page as été crée et qu’elle renvoi bien notre HTML.

Conclusion

Les plugins wordpress permettent de faire absolument n’importe quoi tant que vous avez de l’imagination. Ils sont facile à créer , comme on as pu le voir en quelques lignes de code on as réussi à créer une page et à ajouter du text aux post de blog.

Si cet article vous as plu, vous pouvez vous abonner à ma newsletter pour recevoir le guide GRATUIT Ultime pour bien débuter la programmation

Vous abonner à notre newsletter

* champ requis

Je vous remercie d’avoir lu cet article, au plaisir de vous voir sur mon blog !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier